Avion electrique e-fan

Alors que nous connaissons depuis longtemps les voitures électriques, et que les premiers avions électriques commencent à réaliser leurs premiers vols d’essai, voici que le géant Airbus, qui nous avait présenté son premier avion électrique entièrement connecté, l’ E-Fan 1.1 en 2013 au salon du Bourget, récidive cette année avec l’ E-Fan 2.0.

Cette dernière évolution de l’ E-Fan permet d’embarquer 2 personnes, il est entièrement électrique.

Son autonomie est d’environ 1h en vol, et 15 minutes de réserve, permettant ainsi de réaliser des vols d’essais, pour en tester les fonctionnalités ainsi que les limites.

L’ E-Fan 2.0 est très léger puisque ce biplace de 9,5 mètres, ne pèse que 550 kilos grâce à une carrosserie tout en carbone.

Avion rc turbine electrique.

e-fan-avion-electrique

L’ E-Fan 2.0 est alimenté par des batteries au lithium, lui conférant ainsi l’énergie nécessaire à son décollage, ainsi que sa propulsion en vol. Il est capable selon Airbus de voler à une vitesse moyenne de 160 km/h.

Alors vous vous demandez peut être qu’est-ce que l’avion E-Fan peut bien avoir d’exceptionnel, si ce n’est qu’il vol à l’électricité et non à l’essence.

Et bien en fait c’est effectivement une de ces qualités première, même si ça ne s’arrête bien évidemment pas la !

En effet, l’avion E-Fan est entièrement électrique, ce qui lui confère des vertus de non pollution, ainsi qu’un silence complet, ce qui pourrait s’avérer très important d’un point de vue militaire, par exemple pour des missions de reconnaissances stratégiques.

Vidéo avion électrique d’Airbus.

Une autre de ces qualité, et que l’E-Fan est complètement connecté.

En effet, il suffira au pilote de préparer son vol à l’avance sur ordinateur, et de le transférer via une clé USB lors de l’installation dans l’appareil.

L’ensemble des données (vol, météo, vent…etc.) seront alors chargées, conférant ainsi à l’E-Fan une certaine autonomie.

Une version de 4 places serait d’ores et déjà à l’étude. Le moteur quant à lui serait couplé à un moteur à combustion, afin de permettre la recharge des batteries électriques, et ainsi augmenter l’autonomie.

Même si l’emploi de ce système sur des avions de lignes semble à ce jour encore prématuré, il semblerait toutefois qu’un avenir commercial se profile, puisque sa construction est prévue pour 2016 avec une commercialisation pour 2017.

Pour suivre toutes les news des avions connectés, inscrivez-vous à notre newsletter.

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>